gratuit


gratuit

gratuit, uite [ gratɥi, ɥit ] adj.
XIVe; lat. gratuitus, de gratis
1Littér. Qui se fait, qui se donne pour rien. désintéressé . Bienveillance gratuite. bénévole, gracieux. Dr. Avantage gratuit (contrat de bienfaisance).
Cour. Que l'on donne sans faire payer; dont on jouit sans payer. Consultation gratuite. Enseignement gratuit et obligatoire. Par ext. École gratuite, où l'enseignement est gratuit. — Entrée gratuite à un spectacle. libre. Billet gratuit. Échantillon gratuit. À titre gratuit : sans avoir rien à payer. ⇒ gratis.
2(XVIIIe) Qui n'a pas de raison valable; de fondement, de preuve. arbitraire, hasardeux, 1. incertain, infondé. Ce n'est « pas une supposition précaire ou gratuite » (Buffon). Hypothèse toute gratuite. Une accusation purement gratuite. Imputation gratuite. absurde, injustifié.
Par ext. Qui n'est pas déterminé par des motifs extérieurs ou des considérations rationnelles ( irrationnel). Crime gratuit. immotivé. Théorie de l'acte gratuit. « un acte absolument gratuit, je veux dire que sa motivation n'est point extérieure » (A. Gide).
⊗ CONTR. Intéressé. Payant. Fondé, motivé.

gratuit nom masculin Publication locale périodique distribuée gratuitement et financée exclusivement par la publicité et les petites annonces. ● gratuit, gratuite adjectif (latin gratuitus, de gratis) Qui est fait ou donné sans qu'il en coûte rien, dont on jouit sans payer : L'enseignement gratuit et obligatoire. Qui est accordé d'une manière désintéressée : Il est rare que les éloges soient gratuits. Qui n'est ni motivé ni justifié : Une accusation gratuite.gratuit, gratuite (citations) adjectif (latin gratuitus, de gratis) Louis Ferdinand Destouches, dit Louis-Ferdinand Céline Courbevoie 1894-Meudon 1961 La ferveur pour le gratuit, ce qui manque le plus aujourd'hui, effroyablement. Le gratuit seul est divin. Les Beaux Draps Nouvelles Édit. françaisesgratuit, gratuite (difficultés) adjectif (latin gratuitus, de gratis) Emploi Gratis est le plus souvent employé comme adverbe : demain, on rase gratis ; il m'a laissé entrer gratis. Il est parfois employé adjectivement comme synonyme de gratuit, mais seulement dans le sens de « offert à titre gracieux, qui ne coÛte rien » : des spectacles gratis (mais on ne dirait pas, au sens de « sans fondement, sans motif » : une supposition gratis, un acte gratis). ● gratuit, gratuite (expressions) adjectif (latin gratuitus, de gratis) Acte gratuit, acte étranger à tout système moral propre à une collectivité, individualiste, et qui n'a pour objectif que lui-même. ● gratuit, gratuite (synonymes) adjectif (latin gratuitus, de gratis) Qui est fait ou donné sans qu'il en coÛte rien...
Synonymes :
- bénévole
Contraires :
- rétribué
Qui est accordé d'une manière désintéressée
Synonymes :
- désintéressé
Qui n'est ni motivé ni justifié
Synonymes :
- immotivé
- injustifié
Contraires :
- fondé
- justifié
- motivé

gratuit, uite
adj.
d1./d Qu'on donne sans faire payer; qu'on reçoit sans payer. Billet gratuit.
|| Loc. adv. à titre gratuit: sans contrepartie.
d2./d Fig. Qui n'a pas de fondement, de motif. Supposition, méchanceté gratuite. Acte gratuit, qui semble échapper à tout mobile logique.

⇒GRATUIT, -UITE, adj.
A. — 1. Qui est fait, donné ou dont on peut profiter sans contrepartie pécuniaire. Synon. gratis. Consultation, distribution gratuite; instruction publique, gratuite et obligatoire; à titre gratuit. Le soleil, (...) une lanterne gratuite à la clarté de quoi commodément chacun exécute les œuvres de son état (CLAUDEL, Connaiss. Est, 1907, p. 102). V. aussi délivrance2 ex. de Barrès.
En partic.
Où l'on fait, où l'on donne quelque chose sans contrepartie pécuniaire. Un nouveau quartier où il y avait bon nombre de familles indigentes avait rapidement surgi (...); il y avait établi une pharmacie gratuite (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 202). Le vénérable Guillaume (...) fonda des écoles libres, absolument gratuites, pour les clercs et pour le peuple (HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p 281).
Qui fait ou qui donne quelque chose sans contrepartie pécuniaire. Mes conseillers gratuits trouveront moyen de faire avoir des places lucratives à leurs fils, à leurs neveux et à leurs gendres (MÉNARD, Rêv. païen mystique, 1876, p. 169). Ça fait tort au malade et à sa famille un médecin gratuit, si pauvre soit-elle (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 343).
2. P. ext. Qui est fait ou donné sans contrepartie, qui ne cherche aucune compensation. Synon. désintéressé. Bonté, générosité gratuite. Martin commençait à être déçu. Il eût aimé une admiration plus gratuite, inspirée par des raisons moins suspectes (AYMÉ, Derr. chez Martin, 1938, p. 206). [Le] voisinage (...) est trop mêlé d'intérêts pour que les sentiments gratuits s'y développent aisément (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 85) :
1. ... je croyais (...) que les dons de la fortune sont gratuits. (...) j'ignorais cette maxime du poète (...) :
C'est un ordre des Dieux qui jamais ne se rompt
De nous vendre bien cher les grands biens qu'ils nous font.
A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 65.
HIST. Don gratuit (v. don1 II A).
B. — 1. Qui ne repose sur rien, qui n'est pas fondé, justifié. Affirmation, hypothèse, supposition gratuite. L'élection amoureuse est, comme l'élection divine, tout à fait gratuite. Elle ignore ses propres motifs (RENAN, Feuilles dét., 1892, p. 12). Sans être absurdes, ces considérations sont purement gratuites et échappent, de par leur nature même, à tout contrôle expérimental (J. ROSTAND, Genèse vie, 1943, p. 187) :
2. « La mélancolie est un enthousiasme déçu. » Pensée évidemment gratuite, la mélancolie pouvant constituer chez un individu une constante due à un tempérament natif et n'être nullement précédée d'enthousiasme.
BENDA, Fr. byz., 1945, p. 267.
2. Qui est fait sans but déterminé, qui constitue une fin en soi; qui ne sert à rien. Crime gratuit; cruauté, méchanceté gratuite. Qu'y a-t-il de plus gratuit qu'une collection de timbres-poste? (SARTRE, Sit. II, 1948, p. 211). Je suis (...) en train d'écrire un roman (...) tout à fait gratuit, où je raconte des trucs pour mon seul plaisir (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 136) :
3. Le propre de l'intelligence humaine est d'être devenue un jeu gratuit qui s'exerce pour son propre plaisir, souvent sans but précis ni intérêt bien défini.
J.-R. BLOCH, Dest. du S., 1931, p. 281.
Acte gratuit. ,,Acte réfléchi mais sans motif, c'est-à-dire résultant d'une décision complètement arbitraire`` (FOULQ.-ST-JEAN 1962). V. acte ex. 2.
Emploi subst. masc. sing., littér. Ce qui est fait sans but déterminé, ce qui constitue une fin en soi; ce qui ne sert à rien. Ne pas savoir admirer l'économie, la suppression de l'inutile, autant que l'on eût fait la fantaisie, le postiche et le gratuit (GIDE, Journal, 1902, p. 125). V. aussi clef ex. 17 :
4. Il n'y a aucune raison pour que notre passé soit tel ou tel : il apparaît dans la totalité de sa série comme le fait pur dont il faut tenir compte en tant que fait, comme le gratuit.
SARTRE, Être et Néant, 1943, p. 164.
Littér. [En parlant d'une pers.] Dont l'existence constitue une fin en soi; qui ne sert à rien. Certains êtres (...) qui soudain, au tournant d'une rue, semblaient jaillir du sol ou tomber des étoiles, parfaits, gratuits, inévitables (MAETERL., Temple ensev., 1902, p. 235). Les champs retournaient doucement à leur inutilité première; au milieu des champs qu'ils ne pouvaient ni cultiver ni défendre, ces hommes devenaient gratuits (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 137).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-tpit]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1495 [éd. 1531] « fait ou donné sans paiement en contrepartie; accordé par pure libéralité » (J. DE VIGNAY, Mir. hist., XX, 83 ds DELB. Notes mss : Affin que la grace de Dieu toujours persevere gratuite); 2. 1718 supposition gratuite (Ac.); 3. 1831 des crimes gratuits (MICHELET, Hist. rom., t. 2, p. 54). Empr. au lat. class. gratuitus « gratuit, désintéressé »; lat. imp. « sans motif ». Fréq. abs. littér. : 686. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 747, b) 817; XXe s. : a) 777, b) 1 374.

gratuit, uite [gʀatɥi, ɥit] adj.
ÉTYM. 1495; lat. gratuitus, de gratis. → Gratis.
1 a Littér. Qui se fait, qui se donne « pour rien, sans considération d'intérêt » (Furetière). Désintéressé. || Bienfait (cit. 8) gratuit; bienveillance gratuite (→ Faveur, cit. 12). Bénévole (cit.), gracieux. || Collaboration (cit. 1) gratuite. || Cette libéralité est toute gratuite (Académie), purement gratuite.Dr. || Avantage (cit. 39) gratuit (contrat de bienfaisance). Anc. dr. || Don gratuit.
1 Les sept voix qui ont été pour moi, je ne les ai pas mendiées, elles sont gratuites (…)
La Bruyère, les Caractères, Lettre à Bussy, 9 déc. 1691.
2 (…) des spécialistes, dont le zèle est d'autant plus vif qu'il est rarement gratuit.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, IV.
N. m. || Le gratuit : le désintéressé (→ Bourgeois, cit. 12).
b Cour. (opposé à onéreux, payant). Que l'on donne sans faire payer; dont on jouit sans payer. || Donner des leçons, des consultations (cit. 4) gratuites. || Enseignement (cit. 4) gratuit et obligatoire.Entrée gratuite à un spectacle. Libre; gratis, gratos (fam.). || Consommations gratuites. || Garage, parc gratuit.
Dr. || À titre gratuit. || Aliénation, contrat à titre gratuit. Donation. || Acquérir à titre gratuit (→ Concours, cit. 10).
c Où l'on obtient qqch. gratuitement. || École gratuite, où l'enseignement est gratuit.
d (Personnes). Qui rend des services gratuits. || Médecin gratuit.
3 Je ne présentais qu'un seul avantage moi, en somme, mais alors celui qui vous est difficilement pardonné, celui d'être presque gratuit, ça fait tort au malade et à sa famille un médecin gratuit, si pauvre soit-elle.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 252.
2 (1718). Qui n'a pas de raison valable, de fondement, de preuve, de justification. Arbitraire, douteux, fantaisiste, fondé (peu, mal), hasardeux, incertain; air (en l'air). || Affirmations, accusations, suppositions gratuites (→ État, cit. 59). || Hypothèse toute gratuite. || Insulte, méchanceté, médisance, offense gratuite. || Imputation gratuite. Absurde, injustifié.
4 (…) Ce n'est (…) pas une supposition précaire ou gratuite, que d'avancer, comme je l'ai fait, que (…)
Buffon, Hist. naturelle, Preuve théor. terre, VII.
5 Mais quant à faire des grossièretés gratuites à ce malheureux homme, uniquement parce qu'il est laid et qu'il manque de bonnes façons, non, ce serait d'une goujaterie imbécile.
Flaubert, Correspondance, 407, 12 juil. 1853, p. 274.
3 (1831, crimes gratuits, Michelet). Qui n'est pas déterminé par des motifs extérieurs ou des considérations rationnelles ( Irrationnel). || Crime gratuit, sans cause extérieure. || Élément gratuit, subjectif, inconscient d'une décision. || Théorie de l'acte gratuit, de l'action gratuite (→ Acte, cit. 5.1; gratuitement, cit. 8). || Art gratuit.
5.1 J'ai longtemps pensé que c'était là ce qui distinguait l'homme des animaux : une action gratuite. J'appelai l'homme : l'animal capable d'une action gratuite. Et puis après j'ai pensé le contraire : que c'était le seul être incapable d'agir gratuitement. Gratuitement ! songez donc : sans raison — oui, je vous entends — mettons : sans motif; incapable !
Gide, le Prométhée mal enchaîné, in Romans, Pl., p. 305.
6 Le suicide de Kiriloff (dans « les Possédés ») est un acte absolument gratuit, je veux dire que sa motivation n'est point extérieure (…)
Gide, Dostoïevsky, VI, p. 212.
7 C'est que son art n'est pas gratuit, il veut prouver.
Sartre, Situations I, p. 14.
8 L'auteur qui suit l'enseignement des premiers (les théoriciens de l'Art pour l'Art) a pour souci principal de faire des ouvrages qui ne servent à rien : s'ils sont bien gratuits, bien privés de racines, ils ne sont pas loin de lui paraître beaux.
Sartre, Situations II, p. 9.
9 À qui refuse toute autre détermination que celle de l'individu et de son désir, toute primauté, sinon celle de l'inconscient, il revient en effet de se révolter en même temps contre la société et la raison. La théorie de l'acte gratuit concerne la revendication de la liberté absolue.
Camus, l'Homme révolté, p. 121.
N. m. || Le gratuit.
CONTR. (Du sens 1., a.) Intéressé. — (Du sens 1., b.) Payant, rétribué. — Cher, coûteux, dispendieux, onéreux. — (Du sens 2.) Certain, fondé, justifié, motivé, prouvé, sérieux, solide, sûr. — (Du sens 3.) Utilitaire.
DÉR. Gratuitement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gratuit — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • gratuit — GRATUÍT, Ă, gratuiţi, te, adj. Care nu costă nimic, care este dat sau primit fără nici o plată. ♦ fig. Care se dovedeşte inutil, nejustificat. – Din fr. gratuit, lat. gratuitus. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  Gratuit ≠ util Trimis de …   Dicționar Român

  • gratuit — gratuit, ite (gra tui, tui t ) adj. 1°   Qu on donne pour rien. Consultations gratuites. Enseignement primaire gratuit. •   Ce que l on n obtient que par le travail n égale point les faveurs gratuites de la nature, FONTEN. l Hospital.. •   La… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • gratuit — Gratuit, [gratu]ite. adj. Qui se donne gratis, sans qu on y soit tenu. Grace gratuite. cela est purement gratuit. On appelle, Don gratuit, Une certaine somme de deniers, plus ou moins grande, selon le temps, que le Clergé de France, & quelques… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Gratuit — (fr., spr. Gratwi), umsonst, unentgeldlich; Gratuität, Gnadengeschenk …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Gratuit — (franz., spr. tüī), umsonst, unentgeltlich; Gratuität, Gnadengeschenk …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Gratuit — (frz. –ih), umsonst, unentgeltlich …   Herders Conversations-Lexikon

  • gratuit us — index free (at no charge), gratuitous (unwarranted) Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • GRATUIT — UITE. adj. Qu on donne gratis, sans y être tenu. Consultations gratuites. Leçons gratuites. Ce que je lui donne au dessus de ses gages, est purement gratuit.   École gratuite, École où l instruction est gratuite. École gratuite de dessin.   Don… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • gratuit — a, gratuit, o adj. gratuite …   Diccionari Personau e Evolutiu